i
i i
i
i
i
i
  i  
 
i
 
 
i
 
 
i
 
 
i
 







i
i
   


25/09/12 - PHASE 9 : SUN FAT EXPLOSION




Je dois avouer que j'ai changé le programme un peu avec "Phase 9". Comme pour chaque single du projet, je devais suivre un point de départ, une direction musicale. Le mois de septembre devait être un morceau "planant, dançant, très plage, un peu gai". Ne vous en faites pas, ça sera le mois prochain. Pour des question de logistique, j'ai dû faire une petite inversion dans les assignations musicales. Vous pouvez tout de suite écoutez le documentaire audio sur Phase 9 - le 9ème single de Phases, bien sûr.


montag - sun fat explosion from mathieu v on Vimeo.






Une des raisons du changement d'ordre était, je dois bien l'admettre, le manque temps! Produire un morceau "dançant" m'aurait demandé beaucoup plus de temps et vers la fin du mois d'août, au moment de remettre les morceaux à Carpark, j'étais complètement débordé. J'ai donc opté pour la direction musicale prévue pour octobre: kraut-italo-trippy. Finalement, le morceau de Phase 9 est plutôt Kraut et trippy, oublions le côté italo! Ce que j'ai fait pour arriver à fournir les morceaux à temps? Eh bien j'ai formé un BAND. Oui moi, Montag, compositeur solo, je me suis entouré de musiciens qui savent "rocker" en bon français.

Dans mon "band d'un soir" comme j'aime l'appeler, il y avait Dominic Vanchesteing (qui a collaboré à plusieurs morceaux de Phases: New Design, P.I.E.C.E.S., etc.) à la guitare, Guillaume Éthier à la batterie (qui aussi joué sur P.I.E.C.E.S.), Philippe Roberge à la guitare également (et qui lui aussi se retrouvait sur P.I.E.C.E.S. !) et son ami Mathieu Dumontier à la basse avec qui il jouait déjà. Moi, j'étais au synthé - on ne s'en étonnera pas..

En fait, Sun Fat Explosion et sa face b ont été enregistré d'un trait dans le studio de Philippe. C'était en fait notre "jam de pratique". J'avais trainé avec moi un loop de beatbox qu'on n'a pas utilisé finalement... Parce que ce premier "jam" surpassait tout! On n'avait jamais joué ensemble... mais je savais que je voulais du bruit (qu'on entend dans les premières secondes du morceau) alors tout est parti de là: on a fait du bruit pendant quelques minutes, puis Guillaume est parti sur quelque chose à la batterie. Sun Fat Explosion est un single assez unique dans la série pour plusieurs raisons:

1) c'est le seul single à avoir été composé de manière 100% improvisée
2) c'est le seul single sans synthés programmés ou séquencés
3) c'est le seul single enregistré live avec un groupe de musicien rock.

On est sorti du studio un peu saoûl et hyper content du résultat. En fait, on avait eu beaucoup de plaisir à jouer ensemble et on ne s'attendait à rien donc la surprise était d'autant plus grande. L'essentiel du morceau a été enregistré en direct à part la voix que j'ai ajoutée plus tard dans mon studio... Je voulais ajouter une présence humaine à tout ça, sans qu'il y ait forcément beaucoup de paroles. Je voulais des mots qui puissent être interprétés n'importe comment...

Alors je me suis souvenu d'un resto de Vancouver (situé sur la rue Kingsway) qui s'appelait "Sun Fat Café". Ça fait bien longtemps que j'ai déménagé de Vancouver à Montréal (j'y ai vécu pendant 3 ans) et dans ma tête, Sun "Phat" Café s'écrivait avec ph mais après vérification, ça s'écrit bien comme du "gras de soleil". Le voici ce "fameux" café devant lequel je suis passé si souvent:

Je me souviens de m'être dit que le nom de ce café ferait un bon nom de groupe ou de chanson?... Des années plus tard, c'est chose faite. Et c'est tout aussi surréaliste que le morceau. J'aime l'idée de la référence au soleil, ça donne une dimension encore plus "spatiale" au morceau...

Je ne m'attendais pas à ça mais Phase 9 est définitivement le morceau de Montag le plus heavy. Le plus brut aussi. Pareil pour le b-side...

SUN FAT EXPLOTION 2

... est en fait la suite de Sun Fat Explosion, la dernière partie du même jam. Je voulais quand même pas imposer un morceaud de 13 minutes alors j'ai simplement coupé une minute moins intéresante qui se trouvait vers le milieu et j'ai décidé de faire de cette deuxième partie de l'improvisation un b-side en bonne et due forme. On se rapproche plus du prog rock que du krautrock ici mais c'est une improvisation, que dire de plus... On s'est laissé aller!

Bonne écoute!